En attendant le moment où je pourrai baiser tes douces lèvres,

je t'envoie, mon doux trésor, des millions de baisers en pensée.


Message de Juliette Drouet ; Lettre à Victor Hugo, le 13 mai 1846.

 

219872_FIQCNIYZNU7VQMXRU43Q5ZGSTMVVGH_202981_1qst3g6emilwyp6j6bdmenjhwy4ddk_80878_111915230_43_H145743_L